Signaux d'alarme liés à un déficit immunitaire

Warnsignale Immundefekt

Les antécédents médicaux du patient peuvent donner une première indication quant à l'existence d'un déficit immunitaire inné. Il convient en conséquence de discuter de tous les signaux d'alarme. Tous les signaux ne doivent pas nécessairement être présents pour formuler une présomption de déficit immunitaire. Il peut suffire qu'un patient soit affecté par un seul de ces symptômes.

Vous trouverez ici un aperçu de ces indices:

Signaux d'alarme chez les enfants
Signaux d'alarme chez les adultes

Signaux d'alarme chez les enfants

Erwachsene

Symptômes principaux d'un déficit immunitaire(1)

Les signaux d'alarme cités indiquent un déficit d'anticorps potentiel.(2)

Sensibilité accrue aux infections

  • Plus de 2 pneumonies/an
  • Plus de 2 sinusites graves/an
  • Plus de 8 otites purulentes/an
  • Plus de 2 maladies infectieuses graves (p. ex. méningite, périostite, etc.)

Infections inhabituelles

  • Complications liées à des vaccins vivants (polio, BCG)
  • Infection fongique des muqueuses buccales ou d'autres zones cutanées après l'âge de 1 an
  • Infections récidivantes par des agents pathogènes normalement inoffensifs (p. ex. des mycobactéries atypiques)
  • Abcès profonds et récidivants au niveau de la peau ou d'autres organes

Autres signes

  • Antibiothérapie pendant plus de 2 mois sans effet
  • Déficits immunitaires innés ou symptômes similaires chez d'autres membres de la famille
  • Rougeurs chroniques au niveau des mains et des pieds chez les nourrissons sans étiologie claire (réaction greffe contre hôte)
  • Troubles de la croissance et du développement chez le nourrisson avec et sans diarrhées chroniques

(1) Wahn, V. Das infektanfällige Kind, HNO, 2000 Mar; 48(3): 231-4
(2) Wahn, V. et al. Früherkennung von Patienten mit primären Immundefekten, Behandlung von Patienten mit Antikörpermangel. Pädiatr. Prax. 2007 (69):91–98

Signaux d'alarme chez les adultes

Erwachsene
  • Déficits immunitaires connus dans la famille
  • 4 infections ou plus en l'espace d'un an, qui ont été traitées avec des antibiotiques (p. ex. : otite, bronchite, sinusite ou pneumonie)
  • Infections récidivantes ou nécessitant une antibiothérapie très longue
  • 2 infections bactériennes graves ou plus, telles que:  ostéomyélite, méningite, septicémie ou infection du tissu sous-cutané
  • 2 pneumonies ou plus étayées par radiographie en 3 ans
  • Infections à des endroits inhabituels ou avec des agents pathogènes normalement inoffensifs

En savoir plus

Bild

Diagnostic de laboratoire

Bild

Questionnaire sur les déficits immunitaires